Accueil  > Milieux aquatiques & inondations  > Le contrat territorial Rhône Amont
Imprimer la page
Partager

Le contrat territorial Rhône Amont

En mars 2016, la CCMP a signé un contrat appelé « Contrat territorial Rhône Amont 2015-2020 » qui a pour objectif de revaloriser et de restaurer le canal de Miribel, ses annexes fluviales et sa nappe. Ainsi, la CCMP s’est engagée à réaliser des travaux pour :

- restaurer les berges du canal,
- permettre le recul de berges en rive gauche (côté île de Miribel-Jonage),
- édifier une digue à Thil pour protéger la commune contre les crues.

Pour en savoir plus sur le programme d’actions visant à restaurer le canal de Miribel, consultez le site Sauvons le Rhône.

 Zoom sur le programme de restauration des berges du canal de Miribel

Il s’agit de réaliser des travaux de restauration écologique et de sécurisation des berges du canal (stabilisation et aplanissement des talus), ainsi que des travaux de restauration de la végétation qui pousse sur ces berges (appelée « ripisylve »), ceci afin de rétablir une végétation diversifiée, mais aussi de stabiliser les berges pour la sécurité des promeneurs.

Un maître d’oeuvre sera prochainement retenu par la CCMP pour finaliser la définition des travaux, réaliser les dossiers réglementaires et engager ces travaux, dont l’échéance est prévue à l’horizon 2020/2021.

Ces travaux de restauration des berges sont un préalable à la mise en œuvre de l’Anneau Bleu sur le territoire de la CCMP. Ce projet, du nom de l’anneau formé par les deux canaux de Miribel et de Jonage, a pour ambition de créer un parcours de découverte entre le Grand Parc et la Côtière, en passant par les berges, afin de permettre aux habitants de renouer avec le Rhône, tout en dynamisant l’attractivité touristique.

Pour en savoir plus sur l’Anneau Bleu, téléchargez le magazine n°24 de la CCMP.

Zoom sur les travaux d’édification d’une digue à Thil 

La rive droite du Rhône, les habitations aux abords de l’île de Miribel-Jonage et en bordure du canal à Thil sont particulièrement exposées aux crues du Rhône, en témoignent les débordements de janvier 2018. Une maîtrise d’oeuvre va être prochainement retenue par la CCMP pour finaliser et mettre en oeuvre le projet de protection de la commune de Thil.